Transcription de la vidéo Nos meilleurs conseils

[Musique joyeuse]

Quel est votre meilleur conseil pour rédiger une proposition ?

Nous l’avons demandé à notre comité indépendant d’examen technique.

Chaque membre du comité indépendant d’examen technique est debout, face à la caméra, devant des affiches AmplifyChange.

Paul Janssen, consultant indépendant, déclare :
Mon principal conseil pour rédiger une bonne demande est d’être très clair sur le contexte et sur le problème que vous essayez de résoudre.

Nkadi Onyegegbu, professeuse et chercheuse à l’université du Nigeria, déclare :
Ce qui m’a le plus enthousiasmé, c’est le titre ; quand le titre est accrocheur.

Berit Austveg, consultante indépendante, déclare :
Mon meilleur conseil pour la rédaction d’une proposition serait d’être concret et réaliste et de montrer que c’est faisable.

Renuka Motihar, consultante indépendante, déclare :
Pour moi, le meilleur conseil pour la rédaction d’une proposition est la clarté, le réalisme et une meilleure compréhension du contexte.

Naila Butt, médecine et consultante en santé publique, déclare :
La communauté qu’ils veulent servir doit se refléter dans leur conseil d’administration et dans leur équipe.

Alex Muller, professeuse associés à l’université du Cap, déclare :
Soyez qui vous êtes, n’essayez pas d’être quelqu’un que vous n’êtes pas. Utilisez un langage clair – dites simplement ce que vous voulez faire. N’essayez pas d’utiliser de grands mots ou des mots de jargon.

Yvette Kathurima, responsable de l’engagement pour l’Afrique chez Girls not Brides :
Veillez à la cohérence de votre candidature. L’excellence exige que vous travailliez non seulement sur le récit, mais aussi sur votre plan de travail, sur votre budget, ainsi que sur votre cadre de gestion et d’évaluation.

Fawzia Rasheed, conseillère principale du réseau Aga Khan Development Network et membre du conseil d’administration de BRAC International, déclare :
Tous les évaluateurs sont passés par le même processus. Nous avons fait exactement la même chose et avons même été rejetés. Je dirais donc, tout d’abord, que vous ne devez pas vous sentir obligé d’exagérer votre expérience antérieure ou vos capacités. Je dirais également qu’il ne faut pas avoir peur d’essayer quelque chose de nouveau. Enfin, je vous encourage à nous montrer, quelle que soit votre position sur l’échelle de l’expérience, à qui vous avez parlé de cette question dans votre secteur et comment vous avez parlé aux personnes que vous avez l’intention d’aider.

Dia Timmermans, conseillère en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs, déclare :
Mon premier conseil pour la rédaction de votre proposition est que vous compreniez le concept de santé et de droits sexuels et reproductifs complets avant de commencer à rédiger, puis que vous choisissiez le sujet que vous allez développer. J’ai un deuxième conseil à vous donner. Dites-moi quelle est la valeur ajoutée de votre organisation dans votre pays. Quelle est la différence que vous allez apporter aux jeunes, garçons et filles de votre pays ? Et vous me convaincrez.

Les meilleurs conseils en résumé :

1. La clarté est importante – soyez clair sur le contexte dans lequel vous travaillez et sur le problème que vous essayez de résoudre.
2. Ayez un titre qui attire l’attention.
3. Soyez réaliste – montrez que vous êtes original et passionné par votre projet, mais assurez-vous qu’il est réalisable.
4. Localisé – assurez-vous que la communauté que vous essayez de servir est reflétée dans votre conseil d’administration et votre équipe. Montrez à qui vous avez parlé dans votre secteur et comment vous interagissez avec les personnes que vous envisagez d’aider.
5. Soyez authentique – n’exagérez pas vos capacités ou votre expérience.
6. N’utilisez pas de jargon – écrivez en termes simples et utilisez un langage clair.
7. Soyez cohérent – travaillez sur tous les aspects de votre projet, y compris la description, le plan de travail, le budget et le cadre de suivi et d’évaluation.
8. Soyez innovant – n’ayez pas peur d’essayer quelque chose de nouveau et n’ayez pas peur d’échouer. Si vous ne réussissez pas du premier coup, réessayez !
9. Faites preuve de compréhension – assurez-vous d’avoir une solide compréhension de la santé et des droits sexuels et reproductifs avant de commencer à rédiger votre candidature.
10. Montrez votre valeur ajoutée – démontrez comment votre organisation apportera un changement et une valeur ajoutée au mouvement. Soyez conscient des autres acteurs et coalitions qui travaillent sur votre sujet SDSR et évitez de dupliquer ce qui se fait déjà.

Pour plus d’astuces et de conseils, visitez le site https://amplifychange.org. Un monde de conseils pratiques.

Revenir au page Guide de Candidature ici.

Veuillez sélectionner une langue