Une personne tenant un livre intitulé

Bénéficiaire Stories

Des partenariats confessionnels pour une éducation à la sexualité positive

Partenaire bénéficiaire : Haguruka

Subvention: Renforcement

Priorités: Violence, Stigmatisation, Accès, Jeunesse

Pays: Rwanda

Haguruka est une organisation de la société civile basée au Rwanda qui œuvre à l’amélioration des droits des femmes, des jeunes et des enfants, notamment sous l’angle de l’amélioration des droits et de la santé sexuels et reproductifs. Dans le cadre de sa subvention AmplifyChange, elle a travaillé avec des écoles confessionnelles pour améliorer la disponibilité et l’accessibilité d’une éducation complète à la sexualité, de qualité et adaptée à l’âge.

L’un des principaux obstacles à l’éducation sexuelle dans les écoles, malgré les taux élevés de violences basées sur le genre et de grossesses non désirées chez les adolescentes, vient des normes sociales négatives sur la santé sexuelle des jeunes. Haguruka a réussi à surmonter ces difficultés en travaillant en étroite collaboration avec les chefs religieux, les enseignant·e·s et les parents pour simplifier le cursus existant d’éducation à la sexualité et y intégrer un nouveau module dont l’approche fait la part belle au plaisir, afin de contrer le discours négatif dominant sur la santé sexuelle. L’enseignement de ce module réhabilite le plaisir tout en mettant en avant le rôle d’une communication saine, le consentement et le pouvoir de décision, y compris en ce qui concerne les rapports sexuels protégés. Six enseignant·e·s ont été formé·e·s à promouvoir cette approche basée sur le plaisir. Au terme du projet, ils et elles avaient contribué à sensibiliser 120 autres enseignant·e·s à ce sujet.

A man and a woman whearing face masks holding an electronic device.
L’équipe Haguruka pendant une séance à une école

Grâce à cette approche intégrant le plaisir, les enseignant·e·s ont déclaré se sentir mieux équipé·e·s pour répondre directement aux inquiétudes de leurs élèves en matière de DSSR. Les dignitaires religieux ont reconnu l’importance de l’ECS dans les écoles, notamment en tant que mécanisme de protection contre le harcèlement et l’exploitation sexuelle des élèves. Les élèves se sont davantage impliqué·e·s et se sont senti·e·s plus à même de parler ouvertement des difficultés qu’ils et elles rencontrent pour prendre en main leur bien-être et leur santé, en particulier dans le cadre de relations sexuelles ou amoureuses. Les thèmes de l’autonomie corporelle et du consentement ont donné aux jeunes la confiance nécessaire pour aborder la question des violences basées sur le genre à l’école et entre eux.

D’après les entretiens menés avec les élèves à la fin du projet, la majorité des jeunes participant au projet se sentent mieux armé·e·s pour prendre des décisions éclairées sur leur santé sexuelle grâce au nouveau cursus.

Témoignages de Bénéficiaires

A young woman holds up a handmade fabric pad.

Bénéficiaire Stories

Ensemble pour un Burkina Faso favorable à la santé et l’hygiène menstruelles

Burkina Faso

Priorités: Violence, Stigmatisation, Jeunesse, Avortement, Accès

Three people sit outside on a bench, in conversation.

Bénéficiaire Stories

Si vous le construisez, ils viendront : Améliorer les soins de santé pour les communautés transgenres, intersexes et de genre différent

Zambie

Priorités: Stigmatisation, Accès

A man sits in a chair writing on a piece of paper while two community outreach workers look on

Bénéficiaire Stories

Des hommes engagés : Transformer les mentalités contre la masculinité toxique

Cameroun

Priorités: Accès, Jeunesse, Violence

Veuillez sélectionner une langue