A group of people in colourful clothing standing for a group photo.

Grantee Stories

Briser le tabou de la santé menstruelle en engageant des chefs traditionnels

Bénéficiaire partenaire: Forum for African Women Educationalists (Benin)

Subvention: Renforcement

Priorités: Stigmatisation, Jeunesse

Pays: Bénin

Forum for African Women Educationalists (FAWE) est une organisation dédiée à la promotion des droits des filles au Bénin. Grâce à son projet AmplifyChange, elle travaille à améliorer les données disponibles sur la santé menstruelle des filles scolarisées au Bénin et à faire en sorte que la santé menstruelle soit reconnue comme un élément clé des DSSR des filles.

L’étude initiale réalisée par FAWE/BENIN a permis de cibler les besoins de plaidoyer et de changement de normes sociales sur la menstruation, et a servi de base à l’organisation pour développer ses messages clés de plaidoyer et de sensibilisation. Grâce à ses campagnes de sensibilisation auprès des reines mères et d’autres personnalités religieuses et culturelles, mais aussi auprès des jeunes d’âge scolaire, les communautés ont acquis une meilleure compréhension des questions liées à la santé menstruelle. Au total, 2637 bénéficiaires, dont 1005 jeunes garçons ; 1277 jeunes filles ; 238 femmes et 117 hommes ont été impacté directement par l’organisation grâce aux activités de conscientisations et de renforcement de capacités des différentes catégories d’acteurs.

Un groupe de femmes est assis en cercle. Un homme leur pose des questions. L'image est une capture d'écran d'un reportage dont la légende est "Réduction des discriminations pour le respect des DSSR chez les filles et garçon : l'ONG FAWE-BENIN en séance de plaidoyer communautaire à Avrankou".
Extrait d’un reportage sur le travail du FAWE avec les reines mères

Au nombre de ces bénéficiaires particulièrement des jeunes, 68% des filles ont estimé que leur présence à l’école pendant les menstrues s’est améliorée et elles sont moins stressées pendant leurs périodes de menstruation. Parmi elles, 83,27% des filles ont repris confiance en elles et sont plus aptes à confier leurs difficultés aux personnes ressources qui les appuient par des conseils. Du côté des leaders, 72,26% des parents et reines mères outillées abordent plus facilement les questions liées à la menstruation avec leurs filles. Ainsi, la stigmatisation et le tabou sur le sujet ont diminué.

Les outils techniques mis à notre disposition par FAWE/BENIN sont très pertinents notamment l’application « Sang sans tabou ».  Cet outil m’a permis de m’ouvrir et d’aborder librement les questions relatives à l’hygiène menstruelle entre camarades et d’améliorer mes connaissances sur mes droits sexuels et reproductifs et les services SSR disponibles pour les jeunes. Grâce à FAWE/BENIN, nombreux de mes camarades et moi sommes aptes à faire un plaidoyer afin d’obtenir un changement dans notre communauté. Je suis contente que nous soyons organisés en club pour partager les connaissances avec nos pairs.  Nous devons encourager FAWE/BENIN dans ses efforts parce qu’il nous a aidés à nous construire socialement.

Élève dans l’une des écoles du projet

Au cours de la même période, grâce aux actions de plaidoyer des organisations de la société civile, la loi n°2022-04 du 16 février 2022 portant code de l’hygiène publique en République du Bénin a été voté et promulguée. L’article 119 de ladite évoque la question de la gestion de l’hygiène menstruelle et fait obligation dorénavant aux responsables des lycées et collèges de doter « ces cadres éducatifs d’un minimum d’espace sanitaire simple séparé tant pour les hommes que pour les femmes respectueuses de l’intimité et un espace disposant de savon, d’eau potable, de matériel de protection hygiénique pour la toilette intime et le lavage des mains, du linge menstruel et des vêtements ainsi que de poubelles à couvercle pour changer et éliminer les déchets des protections hygiéniques ». La mise en œuvre de cette loi induira un changement certain dans l’environnement scolaire des jeunes afin de permettre notamment aux jeunes filles de jouir pleinement d’une bonne hygiène menstruelle.

Cette disposition de la loi a été fortement exploitée par FAWE/BENIN pour convaincre l’autorité ministérielle à prendre des mesures spécifiques pour lutter contre les discriminations liées à la gestion des menstruations et pour faciliter l’infusion de la gestion de l’hygiène menstruelle dans les programmes d’enseignement de l’éducation à la santé sexuelle et reproductive des jeunes en République du Bénin.

Témoignages de Bénéficiaires

Woman standing in a field of trees, showing the camera vegetables she's grown

Grantee Stories

Autonomiser des agricultrices à devenir les champions DSSR

Ouganda

Priorités: Accès, Jeunesse

Students sit at desks in a white classroom. The teacher stands at the front of the room, wearing a turquoise outfit.

Grantee Stories

Assurer l’intégration durable de l’éducation des compétences de vie courante en milieu scolaire

Pakistan

Priorités: Accès, Jeunesse

A group of people stand in front of a house that is being built.

Grantee Stories

Mettre la santé menstruelle à l’ordre du jour grâce au plaidoyer et aux mouvements

Népal

Priorités: Stigmatisation, Jeunesse

Veuillez sélectionner une langue