A woman stands in front of a room of people sitting at desks. She is reading from a piece of paper.

Grantee Stories

Améliorer l’accès à l’avortement légal grâce à une approche multiforme

Bénéficiaire partenaire: Adult Rape Clinic

Subvention: Renforcement

Priorités: Avortement, Stigmatisation

Pays: Zimbabwe

Adult Rape Clinic (ARC) est une organisation zimbabwéenne dont l’objectif principal est de fournir des services médico-légaux et de conseil aux personnes – enfants, adolescent·e·s et adultes – ayant survécu à des violences sexuelles ou basées sur le genre. Dans le cadre de son projet, l’ARC a aidé près de 1 800 enfants et 725 adultes victimes de ces violences à accéder à un traitement, à des soins et à des ressources. L’organisation mène également des actions de sensibilisation, d’éducation, de plaidoyer, de formation et de recherche qui visent à faire évoluer les mentalités et les attitudes en matière de violence basée sur le genre.

Au Zimbabwe, la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) garantit un accès libre et légal à l’avortement en cas de viol, d’inceste, lorsque la santé ou la vie de la femme enceinte est menacée, ou en cas d’anomalies fœtales. Cependant, ce droit constitutionnel est méconnu et le service est très rarement proposé dans les établissements de santé ; la stigmatisation, la discrimination et une mauvaise compréhension du cadre juridique dissuadent de nombreux prestataires de soins de santé de s’engager dans cette voie. Ce contexte explique que de nombreuses femmes et jeunes filles se signalent longtemps après l’accouchement ou lorsque la grossesse est avancée au-delà de la période d’interruption de grossesse, et les difficultés d’accès au service se traduisent par des avortements à risques.

Une réunion dans une grande salle avec des personnes assises à des tables disposées en rangées. Une femme se tient à l'avant de la salle, devant un écran, et fait une présentation.
L’une des formations organisées par l’ARC avec les principales parties prenantes

Dans le cadre de son projet, ARC organise une série de formations visant à transmettre au personnel médical les connaissances essentielles sur le processus d’IVG, à mettre en évidence et à renforcer les dispositifs d’orientation des patientes, et à améliorer la qualité des soins post-avortement. ARC lutte également contre la stigmatisation qui frappe les soins liés à l’avortement parmi les soignant·e·s. En étroite collaboration avec le ministère de la Santé et de la Protection de l’enfance, l’organisation a formé 128 prestataires de services médicaux, juridiques et sociaux dans cinq provinces afin d’améliorer l’accès aux services d’avortement consécutif à un viol. À la suite de cette formation, 79 % des participant·e·s font état d’une plus grande confiance dans la pratique de services liés à l’avortement, ainsi que d’un changement d’attitude positif en matière de soin et d’orientation des patientes.

Témoignages de Bénéficiaires

A young woman holds up a handmade fabric pad.

Grantee Stories

Ensemble pour un Burkina Faso favorable à la santé et l’hygiène menstruelles

Burkina Faso

Priorités: Violence, Stigmatisation, Jeunesse, Avortement, Accès

Three people sit outside on a bench, in conversation.

Grantee Stories

Si vous le construisez, ils viendront : Améliorer les soins de santé pour les communautés transgenres, intersexes et de genre différent

Zambie

Priorités: Stigmatisation, Accès

A man sits in a chair writing on a piece of paper while two community outreach workers look on

Grantee Stories

Des hommes engagés : Transformer les mentalités contre la masculinité toxique

Cameroun

Priorités: Accès, Jeunesse, Violence

Veuillez sélectionner une langue